Return to site

En chemin ... à Radadesh by I LOVE YOGA

Partage de mon pélerinage yoga

Alors que nous vivions une canicule en Belgique, ce sont de fortes pluies et orages qui sont annoncés pour tout le we. J'ai prévu de me rendre pour 2 jours dans le jolie région de Durbuy pour exposer les coussins de méditation my-prana lors du Radadesh Summer Festival.... (au Château de la petite Somme, Septon)

Je me renseigne auprès de l’organisatrice afin de m’assurer que nous serons à l’intérieur, soit le stand sera assez costaud. Elle me confirme que le stand est dehors et ce n’est qu’en arrivant sur place le samedi matin que je prends la décision de ne pas y exposer mes coussins en regard de la météo. Je propose à l’organisatrice de venir alors comme visiteuse et non plus comme exposante, et d’aider si besoin vu les difficultés causées par la pluie incessante. Elle me propose d’aller aider de 14 à 15h à servir les repas, ce que j’accepte.

En arrivant sur place, je repère tout de suite une pancarte « balade » qui indique les bois. Elle est accompagnée de messages qui seront présents tout au long de la promenade sous forme de pancartes en plusieurs langues et illustrées avec des dessins de Krishna.

Je me sens directement légère, transportée par une énergie paisible et ressent l’endroit très accueillant et riche en choses à découvrir : un musée d’art indien, une boulangerie dont les odeurs de cuissons sont irrésistibles, une petit magasins, le château à visiter et le chapiteau avec les différents spectacles qui y auront lieu.

Je commence donc par la balade qui démarre par le potager des membres de Hare Krishna, juste une invitation à se poser, à comptempler et méditer.

Les pancartes avec les messages de Krisna issus de la Bagathava - Gita sont jalonées toute la balade à travers bois, et portent tous à réflection sur le sens de la vie, notre façon de nous relier à nous, à « dieu » et ici bien sûr à Krishna.

Après cette balade magique, je passe par la boulangerie, le musée et le temple où j’y écoute quelques mantras avant d’aller m’installer pour les spectacles ; chant Hare hare …., danse mythologique…

Comme convenu, je quitte le spectacle pour aller aider à servir les repas végétariens offerts à tous, et passe un moment tout à fait beau et imprévu à poser une naan (crêpe indienne) sur chaque assiette tendue par le public (indiens, hollandais, enfants, personnes en retraite, chanteurs, membres de la communauté ..). Quand arrive au buffet, un des organisateur, il me regarde avec le sourire et me dit « alors c’est bien vous avez trouvé votre place ». Cela m’a fait sourire, il avait raison. Je demande après mon temps d’aide si je peux aussi avoir une assiette, on me répond avec le sourire et je vais m’installer sur les grande table face à la vue sur les champs et les bois.

Arrive ensuite l’heure de la visite du château par un des membres. On y regarde une vidéo qui explique l’histoire du château et de la communauté, puis on visite le temple où sont présents les statues de Krishna et autres.

Après cette belle journée, je découvre par la très grande et belle librairie dédié essentiellement à Krishna avant d’aller me poser à l’hôtel.

Je me sens pleine d’énergie, de gratitude pour cette belle journée passée à Radadesh.

J’y ai vécu de belles expériences et en ai appris sur leur communauté »Hare Krishna » connue sous le regroupement « ISKCON" en Belgique. Présente à Paris, Zurich, Canada …

Il s’agit ici d’un bhakti yoga donc un yoga dévotionnel, dont les pratiques ne sont pas les postures mais une dévotion à Krishna par le chant avec le mantra Hare Hare…, par l’offrande de fleurs, nourriture et habits aux dieux du temple.

Leur philosophie découle de l’hindouisme, et est essentiellement basée sur la Baghatad-Gita (« bible « avec omniprésence de Krishna). Alors que dans ma tradition yoga, viniyoga, nous apportons nos prières vers de nombreuses divinités comme Ganesh, Hanuman, Visnu … et surtout nous apportons de l’attention au « dieu » qui est en nous.

Ici c’est un monothéisme, avec une dévotion très forte à Krishna. Cette dévotion totale à Krishna amènerait les pratiquants sur le chemin pour aboutir à la libération de l’âme à des niveaux dits supérieurs.

En chantant HARE KRISHNA on honore Krishna, on lui apporte de l’amour (Hare), avec de la joie (Rama). D’où je comprends mieux maintenant leur entrain lors des chants et des manifestations dans la rue.

Merci, Namasté,

Catherine

Yoga Teacher & Yoga Coach

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly